L’AZ Turnhout victime de chantage pour des données de patients volées

Ce mardi, l’AZ Turnhout a reçu un mail qui comportait des menaces de divulguer des données volées de l’hôpital. Il s’agirait d'anciennes données administratives de 19 patients.

Pour autant que l’hôpital ait pu examiner la chose, il s’agit seulement d’anciennes données administratives de 19 patients provenant d’un seul logiciel. « Une enquête plus approfondie réalisée par notre service informatique et des experts externes en protection des données devra déterminer de quelles données il s’agit précisément et quand et comment elles ont pu être volées », ajoute l’hôpital.

Plainte

Jo Leysen, administrateur délégué de l’AZ Turnhout, commente: « Entre-temps, nous avons déjà pris de nombreuses mesures. Nous sommes ennuyés par cet incident et nous mettons pour l’instant tout en œuvre pour examiner avec nos experts externes comment cela a pu arriver et quelles mesures techniques et organisationnelles supplémentaires nous allons prendre. Les patients concernés ont été avertis. Une plainte officielle a été déposée et la commission protection de la vie privée est informée. Ce vol n’a aucun impact par ailleurs sur le fonctionnement opérationnel de l’hôpital. »

« A l’AZ Turnhout, cela fait déjà des années que nous menons une politique de sécurisation de l’information afin de garantir au maximum la protection des données. Nous sommes pour l’instant aussi soutenus dans cette tâche par notre partenaire externe, qui est un expert en matière de protection des données. Lorsque nous aurons plus d’informations, nous communiquerons en interne et en externe », conclut l’hôpital qui opte ici intelligemment pour une communication transparente.  

« Le chantage avec des données médicales n’est pas nouveau et risque de devenir une menace réelle », affirmait déjà Karel Dekyvere (Microsoft) il y a quelques années à un symposium pour directeurs d’hôpitaux. Dans Healthcare Executive, il déclarait déjà à ce sujet notamment: « Un plan de réponse d’incidence IT est nécessaire. Avec un scénario pour couvrir les risques à l’avance et des lignes de décision extrêmement courtes. (...) »

Dekyvere sera l’un des orateurs à notre symposium MeMHo du 17 mars.

 

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.