CHU Bruxelles : « les start-ups e-Santé peuvent venir chez nous »

Faire de Bruxelles un hub médical. Philippe Close et Francis De Dree, CEO au CHU Brugmann, lancent clairement un appel aux créateurs de start up : « L'environnement d'un hôpital peut permettre des interactions avec les spécialistes, les généralistes et les patients. Nous sommes en demande d'évolution technologique pour les patients chroniques, les personnes âgées.... »

Récemment, le CHU Bruxelles a calculé, en collaboration avec Beci, (Chambre de commerce et Union des entreprises de Bruxelles), son impact sur la Région bruxelloise. Les retombées économiques directes, indirectes et l’emploi ne  sont pas négligeables : un milliard d’euros injecté dans l’économie bruxelloise. Ensemble, le CHU Saint-Pierre, le CHU Brugmann, l’Huderf et l’Institut Bordet entendent toutefois s'inscrire avec vigueur et volonté dans la santé de demain comme l'explique Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles : « Les hôpitaux ne peuvent se couper de l'évolution en e-health et leur implication concrète. On doit dégager des moyens et de la place pour ces nouveaux acteurs du domaine de la santé. Lifetech sait que nos quatre hôpitaux sont intéressés par des partenariats avec de jeunes sociétés en création ou déjà en activité.  Evidemment, sur des domaines spécifiques au cancer, les nouveaux développements médicaux et géographiques de Bordet seront sans conteste des facteurs d'attractivité majeurs. » Il entend faire de Bruxelles un hub médical

Des espaces disponibles

Si de nombreuses start-up e-Health bruxelloises occupent déjà des espaces dans des bureaux en ville, elles n'intègrent pas nécessairement les locaux des hôpitaux. « Ce serait un atout pour elles pourtant » ne cache pas Francis De Dree, CEO au CHU Brugmann. Il va plus loin, il lance clairement un appel aux médecins, spécialistes ou autres créateurs de start up : « Nous avons de l'espace disponible pour attirer dans nos structures de telles jeunes sociétés. En plus, l'environnement d'un hôpital peut permettre des interactions avec les médecins spécialistes voire les généralistes et les patients. Nous sommes en demande d'évolution technologique pour les patients chroniques, les personnes âgées, le diabète, l'oncologie mais aussi tous les chantiers de soins à domicile en lien avec l'hôpital et le patient. Ce sont les vrais défis de la santé des patients et de l'évolution de nos hôpitaux. »

Les développements de certaines start-up au niveau des simplifications administratives et des optimisations technologiques ne sont pas non plus oubliés par les responsables hospitaliers bruxellois.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.