L’hôpital AZ Maria Middelares de Gand suit des patients grâce à la technologie sans fil

L'hôpital AZ Maria Middelares teste un capteur portable qui transfère automatiquement les paramètres médicaux en temps réel au dossier patient informatisé. Lorsque l'état du patient se détériore, le capteur informe l'infirmière via le dossier patient électronique. Cela permet à l'infirmière d'agir le plus vite possible.

Surveillance sans fil des valeurs vitales

Un capteur est fixé sur le corps du patient et mesure à distance  des valeurs vitales telles que la fréquence cardiaque, la température, la pression artérielle et la respiration. Dès que l'état du patient se détériore, le capteur informe le professionnel de la santé, via le dossier patient informatisé, qui peut intervenir immédiatement si nécessaire.  « Nous suivons ces paramètres vitaux de près depuis cinq ans déjà, ce qui nous a permis de réduire le nombre de réanimations de 80%. En automatisant les mesures, avec différents types de technologie sans fil, plus de temps se libère pour les prestataires de soins afin de s'occuper d'autres tâches de soins axés sur le patient .Avec jusque 40% de temps gagné ! », explique le docteur Van Sassenbroeck, médecin-chef du service des urgences de l’hôpital AZ Maria Middelares.

Le capteur attribue automatiquement un score d'alerte précoce (Early Warning Score)  « Auparavant, ce score était saisi et calculé manuellement. S'il augmentait, la fréquence du suivi augmentait également. Cela signifiait une augmentation de la charge de travail des infirmières et moins de confort pour le patient, » témoigne Kurt Roesbeke, assistant de projet au sein de l’hôpital AZ Maria Middelares.

Soins personnalisés

 « Ce projet développé avec Philips démontre la façon dont une technologie intelligente soutient la qualité des soins. En outre, il devrait être possible grâce à une analyse approfondie des données, basée sur de nouveaux algorithmes, de mettre en œuvre des améliorations supplémentaires dans le processus de soins. », raconte Ronny Goethals, directeur médical. Il pourrait dans le futur être utilisé en ambulatoire chez le patient.

Le besoin d'un financement de l'hôpital qui stimule

Dans le modèle de financement actuel, le nombre de réanimations détermine, en autres, le financement de l'unité de soins intensifs. Par cette approche moderne, l'AZ Maria Middelares, réduit fortement ce nombre, ce qui abaisse le financement du gouvernement. « En outre, nous finançons ce capteur portable entièrement avec nos propres ressources financières. Il est dommage que nous perdons financièrement par ce projet novateur qui, en même temps, est axé sur la sécurité des patients, la qualité des soins et une meilleure expérience patient », conclut le docteur Goethals.

Lire aussi :

Un dispositif de monitoring continu et portable pour améliorer les soins aux patients

La Croix Jaune & Blanche surveille les insuffisants cardiaques avec un patch connecté

Heart-on-Track: l’insuffisance cardiaque suivie à domicile

Un dispositif de suivi des contractions à distance testé dans 2 maternités belges

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.